Points de Knap

  • 1 heure
  • 55 euros

Description du service

Georgia Knap (1866-1946) était surnommé « l’homme aux 80 métiers ». A l’âge de 40 ans, il utilise toutes ses connaissances en chimie, médecine, biologie et physiologie pour travailler ardemment au problème du vieillissement. Il a notamment mis au point une méthode pour poncer certains points du corps et soulager très rapidement diverses douleurs. « Le rhumatisme, terreur de l’Humanité -depuis des millénaires- et encore plus maintenant à notre époque de surmenage digestif, et d’encrassement humoral, est enfin vaincu par ma méthode de ponçage des émergences nerveuses » G. Knap « Le soulagement instantané et la guérison ultra-rapide des douleurs rhumatismales sont des choses possibles par la rupture des court-circuits, de contracture, situés aux points majeurs que j’ai découvert et qui portent mon nom » G. Knap Le circuit de la douleur, dans les contractures rhumatismales, ne se comporte pas autrement qu’un circuit de montage en tension dans une installation électrique. Les points de contractures sont très petits ; dès que le pouce les a atteints en profondeur, aux endroits précis cités par Gëorgia Knap, une douleur fulgurante annonce au malade que le malaise général qu’il éprouvait ne venait que d’une très petite cause. La libération rhumatismale d’un cou, d’une épaule, d’un bras est pour ainsi dire instantanée. Pendant 20 années, Gëorgia Knap a étudié patiemment la dictature du rhumatisme sur les points du corps humain infectés par l’acide urique ; il en a dessiné et repéré un montage exact qui permet d’interrompre sur des croisements précis de nerfs, le circuit névralgique portant la douleur au cerveau. La méthode de rupture des points de contractures rhumatismales de Gëorgia Knap est née d’une importante et longue étude des phénomènes inexpliqués de la névralgie sous toutes ses formes, de la rétention des nerfs et des muscles, et plus particulièrement de la classification des déchets alimentaires, producteurs d’acide urique, et de leur action néfaste sur des emplacements précis de l’anatomie humaine. La technique opératoire, dite d’écrasement des doubles points classiques de Gëorgia Knap, sont au nombre de dix-huit. Cette méthode s’applique à tous les cas, depuis les plus anodins, jusqu’aux contractures les plus douloureuses en des temps variant de trois minutes à une demi-heure suivant la gravité des cas, et l’ancienneté du rhumatisme. Cet arrêt brusque de la douleur articulaire n’est pas définitif. Il dure de 12 à 24 heures suivant la gravité du mal